The Rolling Stones

Goats Head Soup

par Matthieu Lauriot-Prevost

Play Video

Après l’exubérance graphique de la pochette d’Exile On Main Street, Goats Head Soup m’a toujours semblé élégant, serein et s’il ne fallait écrire qu’un adjectif pour définir la pochette, mystérieuse serait celui qui me vient immédiatement à l’esprit.


Une forte dominante jaune, le nom du groupe en haut à gauche dans une typo de faible taille un peu alambiquée, et pas de nom d’album. Un cauchemar pour la maison de disques en cette fin de printemps 1973. 

J’entends la conversation entre le patron d’EMI à Londres et Mick (car Mick fait tout) sur comment les fans ne trouveront jamais le disque dans les magasins et Mick répondant que ce n’est pas son problème…

Le mystère (et le cauchemar) s’épaississent encore quand on regarde de plus près. Où est le groupe ? Un seul personnage est visible, gros plan sur son visage recouvert d’un tulle qui le floute et le rend presque invisible. Et bien sûr c’est Mick (car Mick fait tout). Keith est relégué au dos de la pochette et les trois autres à l’intérieur !

Sublimement beau, Mick me regarde (car il fait aussi ça), les yeux perçants, la bouche ouverte, les lèvres étrangement fines, aussi jaune que le fond… 

Conçue par Ray Lawrence et photographiée par David Bailey, cette pochette ne m’a toujours pas révélé son sens après toutes ces années. Est-ce que Mick (car il fait tout) nous envoyait un message subtil nous indiquant que le music business l’asphyxiait comme le rideau qui lui entoure le visage, ou s’était-il juste amusé avec le ventilateur à faire voler le tulle autour de sa belle crinière ? Et fallait-il croire David Bailey qui disait que sa photo était un hommage à Katherine Hepburn ? Mais comment croire un type qui venait de quitter Catherine Deneuve ? (Et qui depuis a voté pour le Brexit !).

Des heures de recherches, de réflexions et de conversations parfois houleuses, tard le soir, avec d’autres fanatiques des Stones, tous les disques côte à côte sur la moquette de mon studio, à prouver que c’était la plus belle pochette du groupe ; de pauvres petites amies obligées d’écouter les deux faces de l’album de bout en bout en écoutant mes théories sur la pochette, et maintenant l’endoctrinement de mes trois filles…

Goats Head Soup est la plus belle pochette des Stones. Mick me l’a dit. (Car il fait tout).

Share on facebook
Share on twitter
Share on email