Carole King

Tapestry

par Aldo

Play Video

Nous étions adolescents et c’était l’album parfait pour ce bel été au bord de la méditerranée, pour les soirées à la plage avec cette bande de toutes les nationalités.

You‘ve got a friend, le morceau phare du disque TAPESTRY de Carole King résonnait sur nos guitares. Sur la pochette, Carole King pose avec un chat dont le sosie paresse dans la petite maison au bord de la mer où ma copine loge avec des amis. Et au-dessus de nous le soleil, l’odeur des galets chauffés à blanc… Puis la fin des vacances, les adieux à cette jolie hollandaise, les promesses de s’écrire vite, de se revoir, vite.

… 2 ans se sont écoulés, les rayons du soleil sont bien froids et rasants quand j’arrive dans le nord de la Hollande, invité par mon hollandaise pour Pâques. Une région incroyablement perdue, la Friesland, dont la population a la réputation d’avoir été super accueillante avec les allemands pendant la guerre.

Il fait froid et gris. Mais qu’est-ce que je vais faire si loin au Nord ? Moi dont le centre de gravité se situe à Roquebrune Cap Martin, il pleut et j’ai l’impression d’être à Varsovie à la Toussaint.

… 2 ans se sont écoulés, bien plus rapidement que le trip un peu trop fort pris il y a quelques semaines, acheté à la fac de Vincennes et dont j’ai l’impression qu’il fait toujours effet.

À la gare elle est là, elle m’attend et je la vois, mais ne la vois pas. Je m’explique : par un coup du sort épouvantable, ma belle hollandaise s’est transformée en vache de la même nationalité, pèse 20 kilos supplémentaires (You’ve got a BIG FAT friend !)

Sa maison est perdue dans la foret à des kms de tout, à des années lumières de la méditerranée, bref je suis pris au piège, fait un comme un rat et le trip d’il y a 3 semaines n’arrange rien du tout.

Sa famille : son père immense avec des grosses mains et sa femme eurasienne qui a quasi mon âge, bien roulée et qui me regarde froidement, bref ils se demandent tous ce que je viens faire là et je suis soulagé quand ma copine m’indique une chambre qui n’est pas la sienne même si son regard plein d’appétit me terrorise. Après un diner où j’ai vu les ongles de la main de l’eurasienne s’allonger dangereusement (Merci Vincennes) ma décision était prise : téléphoner à la maison…

Allo ? Quoi ? QUOI ? Je me tourne vers la famille en hurlant « Mamie est morte, MY GRAND MOTHER IS DEAD. It is horrible ! »  Je joue le rôle de ma vie, je joue ma vie tout court, i have to go home, as soon as possible …

Le jour d’après je suis dans le train pour Paris, et arrivé à la maison, Mamie me demande de lui raconter la Hollande, elle est surprise que je lui demande 10 fois si elle va bien, et je me surprends à être soulagé qu’elle se porte comme un charme. Le temps passe, enfin, et la New Wave arrive. Je n’ai pas réécouté ce disque pendant au moins 10 ans. Le chat sur la pochette est surement mort depuis longtemps.

Ecoutez la version podcast ici

Aldo a dirigé des maisons de disques plus orientées vers les aficionados que vers le grand public. Quand on lui opposait que ses artistes étaient spécialisés, il répondait : “Non, ils sont spéciaux”.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email